Let the silence settle in our bones

.

04 mai 2010

We fit togheter like worms on a line.

Me réveiller demain, ce n'était qu'un cauchemard. Impossible,
les cicatrices sont toujours apparentes sur ma peau, dans ma tête,
dans mon coeur mais moi je m'effac peu à peu. Faire le deuil est
impossible. Le deuil du passé. Le deuil de moi-même. Le deuil des
moments si parfaits. Ceux qui ne reviendront jamais. Cursed with a love
that you can't express. It's not for a fuck or a kiss. Et j'ai peur, et
le doute. Celui qui me fait croire, penser qu'au fond, c'était peut-être
si peu pour elle et que ça lui arrivera à chaque fois, encore cette
même intensité, ce même désir, ce même amour. Et ça me tue. Promesses
brisées. On pourra encore regarder les étoiles, manger des grilled cheese,
des double cheese, des sandwichs aux sardines. On pourra enocre
boire des rhums n' coke, jouer a donkey kong, regarder The L Word. On
pourra encore manger des glaces au Bilboquet, danser sur Fantasies,
tenter de faire du feu avec des roches et le contenu d'un sac à main. On
pourra encore prendre du soleil, manger du vieux pop-corn qui traine sur la rue,
regarder le lever du soleil. On pourra encore dormir dehors, jouer au billard et au skip-bo.
On pourra encore voler l'argent dans les fontaines, jouer de la guitare et
regarder Légendes d'automne. Mais malgré tout ça, ça ne sera jamais
plus comme avant. Plus comme avant parce que maintenant, on ne pourra plus se marier
au jour de l'an, s'embrasser à chaque seconde, être triste qu'on on ne se voit pas
pendant une seule journée. Parce qu'on ne pourra plus faire l'amour toute la nuit, prendre
des bains trop chaud, s'endormir collées. Parce qu'on ne peut plus se réveiller
ensemble, se caresser du bout des doigts, marcher main dans la main. Parce qu'on
ne peut plus s'aimer. Parce que je pourrai toujours être une femme mais ne serai
jamais un homme.

Vomit par WET_BLANKET à 7:77 - DIE IN PEACE - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire