Let the silence settle in our bones

.

15 mai 2010

If they kill you on their Tv

Combien j’aurais aimé que ce soit elle qui me raconte tout ça. Pas lui. Mais peu importe si c’est vrai ou faux. Un jour, j’aurai le courage de toute quitter pour te rejoindre et j’espère que ce jour là, j’aurai quelque part toujours une place dans ta tête. Beuh. J’ai aussi rêvé qu’on faisait l’amour; le réveil était comme un poing dans l’estomac version pire. Donc aujourd’hui j’ai constaté que lorsque je passais le balai, il n’y avait plus la totalité d’une tête en cheveux sur le sol. Et je me gave de Uh Huh Her. La différence, c’est qu’avant quand je les écoutais, je ne savais pas pourquoi ça me prennait aux trippes. J’ai acheté un carroussel, deux violons avec l’argent du bol. J’ai volé un mannequin sans tête, sans bras, sans jambe mais ça, je ne sais pas quoi en faire. Probablement une version imagée et trash de ce que je Est. Et son parfum. Et je fume trop mais ça, ce n,est qu’artidiciellement et futurisquement risqué alors fuck off. J’ai fait développper la photo du baiser parfait et celle du grrr. J’ai vais devoir les foutre dans la boite à souvenir et ça, le plus tôt possible. Mais j’y pense moins. Poulet. Yuck. J’ai trouvé. Mais quand je l’ai demandé en mariage, j’étais sincèrement sincère. Parce que je savais qu’elle ne serait jamais remplaçable et que je l’aimerais pour toujours.Remplacer. Visiblement, malgré le « oui je le veux », moi je l’étais. Et je l’aurais été tout autant sans. C’est ça, l’amour d’une vie. L’irremplaçabilité. Et on m’a raconté de la merde pendant un an et encore. Je suis fatiguée, le travail me tue, j’ai envie de fumer un joint et m’endormir, me réveiller tard demain, C’est tout. C’est ça, quand j’écoutais UHH et blablabla c’est parce qu’inconsciement je savais que tout ça, malgré les paroles ce n’étai que du vent. Basta. Si elle n’avait pas été là, je n’aurais jamais contenu le vrai amour, mon cœur ne serait pas en miette et j’serais partie en Europe. En gros, ma vie se porterait probablement beaucoup mieux. Je regrette? À voir dans 10 ans.

Vomit par WET_BLANKET à 7:77 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    De jolis mots déposés.. plein de sensibilité.. La pensée reste fort présente lorsque le cœur a parlé.... Bien à vous..

    Posté par gros nuages, 23 mai 2010 à 10:14

Poster un commentaire